Congo : le Général Jean Marie Michel Mokoko toujours incarcéré

0

Jean-Marie Michel Mokoko, surnommé J3M par ses partisans a été inculpé le 17 juin 2016 pour atteinte à la sûreté intérieure de l’État. Cette inculpation survient après qu’une vidéo  datant de 2007 montrant le général en train de planifier un coup d’État ait circulé sur internet et sur les réseaux sociaux courant février 2016.

Pour rappel, le Général Mokoko est un ancien officier et diplômé de l’école de Saint Cyr. Jusqu’en début 2016, il était représentant spécial du président en exercice de l’Union africaine avant de se présenter candidat à l’élection présidentielle de Mars 2016 en République Congolaise.

D’après le site d’actualité dac-presse.com, les enquêteurs congolais, ou plutôt Denis Sassou Nguesso lui-même, reprocheraient au Général Jean-Marie Michel Mokoko non pas d’avoir voulu tenter un premier coup d’état à partir de 2007, comme le révèle la fameuse vidéo, mais d’être au cœur d’un nouveau complot qui devait avoir lieu après l’appel à la désobéissance civile, prônée par l’opposition. Les enquêteurs confirment que le matériel servant à déclencher ce coup d’Etat serait présentement au Gabon. Et de poursuivre que le matériel et les mercenaires devaient venir de France via le Gabon. Mais Ali Bongo réfute toute ingérence et rejette ces accusations non fondées.

Les avocats du général ont en début de semaine, par un communiqué révélés que la santé de leur client se détériorait en prison. Le prévenu a été présenté devant la cour suprême de Brazzaville le 05 Juillet 2016.

Crédit photo: AFP

Laisser un commentaire