Comment s’acquiter de son devoir civique ? Les conditions d’exercice du droit de vote

0

En droit constitutionnel, le vote est un acte par lequel un citoyen participe, en se prononçant dans un sens déterminé, au choix de ses représentants ou à la prise d’une décision. Les citoyens gabonais sont appelés ce samedi à honorer ce devoir que leur reconnaît la loi fondamentale en faisant le choix de leur futur président pour les sept prochaines années.

Nombreux sont ceux parmi les citoyens qui n’ont jamais pu voter, ce sera alors leur première participation. Ces derniers doivent remplir leur obligation en se conformant aux prescriptions légales prévues dans le Code électoral qui est tiré de la loi 7/96 du 12 mars 1996 portant dispositions communes à toutes les élections politiques en République gabonaise.

Qu’est-ce qui conditionne  l’accès au bureau de vote ? 

Les termes de l’article 54 du nouveau du code électoral (ordonnance numéro 009/PR/2011 du 11 août 2011) nous enseigne “L’accès au bureau de vote est conditionné par la présentation d’une carte d’électeur et de l’une des pièces d’identité suivantes :
– carte nationale d’identité ;
– passeport (…) ”. Il est aussi prévu que dans les cas où l’électeur n’aura pas ses deux pièces l’électeur devra être muni : “ de la carte d’électeur et d’une pièce d’état-civil originale ou légalisée “. Ce cas n’est valable que pour les électeurs votant en milieu rural.

En dehors de ces cas, aucune autre pièce d’identité (Permis de conduire ou récépissé de demande de carte nationale d’identité) ne peut donner lieu à l’accès au bureau de vote. Et cela même sur instructions des représentants de la Cour Constitutionnelle et de la Cenap présents dans les centres de votes car là où la loi dresse une liste exhaustive rien ni personne ne peut y déroger même pas Marie Madeleine Mborantsuo qui souvent par opportunisme tord le cou à la légalité pour assouvir son désir de se pérenniser à la tête de la tour de pise.

Pour voter il faut être inscrit 

Pour prétendre au vote et exercer pleinement ce devoir citoyen, il faut au préalable être inscrit sur la liste électorale, c’est qui en ressort de l’article 92 du code électoral : ” Peut voter dans un bureau de vote toute personne inscrite sur la liste électorale du bureau et porteuse d’une carte d’électeur et de l’une des pièces prévues à l’article 54 de la présente loi”. Cet article renvoie donc à aux pièces précitées que sont : la carte nationale d’identité, passeport en zone urbaine et la carte d’électeur et d’une pièce d’état-civil originale ou légalisée en zone rural.

Si l’électeur inscrit a perdu sa carte, la loi prévoit qu’il ne peut être admis à exercer son droit à voter qu’après vérification de son inscription sur les listes par les scrutateurs.

Les représentants des candidats au sein des bureaux de vote doivent posséder un mandat signé du mandataire. C’est dans cette optique que s’inscrit l’article 90 du Code électoral qui dispose : ” Tout représentant d’un candidat dûment mandaté a le droit de suivre les diverses opérations de vote”. Ces observations et remarques doivent être consignées dans le procès verbal.

Comment doit se comporter l’électeur le jour du scrutin ? 

Afin de réaliser son devoir civique dans les normes légalement établies, chaque électeur est astreint à au respect de certaines conditions visant garantir le bon fonctionnement et la sincérité du scrutin.

Ainsi, l’électeur au jour du scrutin, doit être muni de ses pièces d’identité (CNI ou passeport) et de sa carte d’électeur. Ces pièces donnent accès au bureau de vote et permettent ainsi à l’électeur d’effectuer son devoir citoyen.

En outre, l’électeur ne doit pas omettre de signer la liste d’émargement. Cette entreprise à l’avantage de référencer le nombre de votants et justifier de la légalité d’un vote ou pas. En émargeant, l’électeur laisse une trace son passage dans le bureau de vote et par ricochet de sa participation au vote.

Par ailleurs, l’électeur doit pas arborer dans le bureau de vote et aux abords immédiats de celui – ci, les signes distinctifs d’un candidat. (Tee-shirt, pagnes, effigie du candidats etc.. ). Dans le même sens, il lui est interdit de tenir des argument de campagne dans les files d’attente et aux abords immédiats du bureau de vote. Le vote est un choix personnel, consciencieusement réfléchi qui ne saurait être influencé par messages et slogans partisans.

Enfin, l’électeur doit s’ abstenir de toute incitation à la violence. Pour ce faire, ne pas être en état d’ébriété est une conditions indispensable.

Ainsi connu, il ne vous reste plus qu’à vous rendre dans les différents bureau de vote en tenant compte des différentes conditions susmentionnées. En respectant ces dernières vous vous assurez de voter légalement et dans les normes.

Laisser un commentaire