[CHRONIQUES DE LIBREVILLE] Crise Post-Electorale

0

Libreville revêt actuellement les habits d’une ville en chaos. Entre immeubles en ruine, cris de colères, larmes et coups de feu, la ville s’embrase, un peu plus chaque jours et se laisse lascivement emporter dans un tourbillon de violence encore jamais connu dans notre capitale.

“Entre 6h et 17h, c’est le paradis au Gabon tout est calme. Mais dès 18h, l’enfer ouvre ses portes à Libreville” nous révèle un des habitants de la capitale.

Hier, c’est dans les Zones de PK, Gnali et la Sga que les manifestants ont affronté les forces de l’ordre. Des tirs nourris ont été entendus dans la Zone du PK 11, où deux personnes auraient trouvé la mort. L’armée tue et ramasse les corps.

Ce matin à Dragage, dans le quartier Populaire de Nzeng-Atong, les jeunes ont soulevé le corps d’un de leurs frères de Combat qu’ils ont arraché aux mercenaires. Ils ont décidé de de marcher avec celui-ci pour montrer ce qui se passe au Gabon…. Pour montrer à la face du monde comment les mercenaires à la solde du Pouvoir sèment la mort.

Résultat : des hélicoptères tournent au-dessus d’eux. Nous apprenons également que Le commissariat de belle vue est totalement incendié.

Le bilan humain est donc 3 voir 4 fois supérieur aux chiffres annoncés” nous affirme notre interlocuteur.

10h : Nous apprenons à l’instant que l’hélicoptère aurait tiré sur les trois jeunes qui portaient le corps de leurs frère. La foule s’est dispersée et les 4 cadavres gisent au sol. 

Laisser un commentaire