Cenap : le verdict attendu

0

Lors du rassemblement du Parti Démocratique Gabonais (PDG) organisé le 28 août dernier aux Jardins Botaniques de Libreville, le porte-parole du candidat Ali Bongo Ondimba à fait, comme à l’accoutumée, une sortie très remarquée.

En effet, cette rencontre avec l’ensemble des membres partisans et sympathisants du PDG a été l’occasion de remobiliser les troupes et de les rassurer sur la victoire de leur « champion », face à la multitude d’informations qui circulent notamment sur les réseaux sociaux donnant Jean Ping vainqueur.

Alain Claude Bilie By Nze a commencé par noter la nette amélioration de la tendance générale : « Les chiffres en notre possession montrent que comparativement à 2009 le candidat Ali Bongo Ondimba est en progression dans toutes les provinces, y compris dans celles qui avaient été extrêmement défavorables à la dernière élection présidentielle. »

Par ailleurs, il reconnait que certaines provinces n’ont pas été favorables au Président candidat. « Les tendances sont négatives dans 3 provinces à savoir le Moyen Ogooué, l’Ogooué Maritime, et le Woleu Ntem. Pour l’instant, la province de l’Estuaire présente un résultat serré en attendant les derniers dépouillements », précise-t-il.

Cependant, les procès-verbaux centralisés rendus publics par les Gouverneurs des différentes provinces annoncent Jean Ping en tête dans toutes les provinces en dehors du celle du Haut Ogooué dont le contenu du procès-verbal centralisé demeure un mystère à ce jour.

Un sérieux revers pour le camps PDG au moment où le porte-parole du Président candidat, rassurait « notre candidat arrive en tête dans 5 provinces, le Haut Ogooué, la Ngounié, la Nyanga, l’Ogooué Ivindo, et l’Ogooué Lolo…il apparait très clairement que le candidat Ali Bongo Ondimba est en tête avec une avance qui ne peut plus être inversée. »

Tous les regards sont désormais tournés vers la province du Haut Ogooué on l’on annonce déjà un score exceptionnel. Mais les chances déjà extrêmement réduites du candidat Ali Bongo Ondimba ne garantissent mathématiquement pas de rattraper le retard accumulé par ce dernier.

Sauf invalidation de certains résultats par la Cenap, toute chose qui ne risque pas d’arriver au vue des constats fait par le Ministère de l’Intérieur sur la transparence de ce scrutin électoral, c’est donc sans surprise que le candidat Jean Ping devrait logiquement être élu ce mercredi 31 août 4ème Président de la République Gabonaise.

 

Laisser un commentaire