Blaise Compaoré échappe à la justice grâce à un vide juridique

1

La nouvelle est tombée ce soir au cours d’une conférence de presse tenue à Ougadougou par le procureur général près la Cour de cassation et procureur près la Haute cour de justice Armand Ouédraogo nous informe Burkina24, quotidien burkinabé en ligne.

Il a affirmé au cours de son allocution que  « Blaise Compaoré a été mis en accusation pour haute trahison et attentat à la Constitution ; or ces deux infractions ne sont pas prévues dans le droit positif burkinabè (…) Aucune loi ne dit en quoi consiste la Haute trahison et d’attentat à la Constitution ». Il ajoute en substance que « Ce dossier ne peut être exécuté parce qu’il n’y a pas de loi (…) Il y a un problème d’achèvement des lois. Les lois ont été faites à moitié ».

Pour rappel, l’ancien président burkinabé avait en effet été mis en accusation par les députés de la transition pour avoir tenté de se maintenir au pouvoir et de modifier la constitution dès 2013. Un projet qui a marqué le début du soulèvement populaire qui l’a finalement chassé du pouvoir en octobre 2014.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire