Bilie By Nze : une victoire annoncée dans la confusion

0

Pendant que certains citoyens étaient encore dans leurs bureaux de vote respectifs pour le dépouillement des urnes, les différentes chaînes de télévision nationales et panafricaines, organisaient des soirées électorales avec les représentants des candidats.

Cependant, curieuse attitude de la chaîne publique Gabon 24 qui a organisé, comme il est de coutume, une soirée électorale avec pour invités, les seuls représentants du Candidat PDG. Au cours de l’émission les intervenants se succèdent et à tour de rôle représentent le bilan du candidat Ali Bongo Ondimba. Surprenant alors que la campagne et même les votes sont terminés.

Situation encore plus confuses lors de cette émission, la diffusion de deux interventions du Ministre de la communication et porte parole du gouvernement. En effet, le porte parole du président sortant, Billie by Nze Alain Claude, a affirmé la victoire de son candidat alors que dans certains bureaux de vote le décompte n’était pas terminé.

Aussi, il n’a pas manqué de souligner des cas de fraude qui émaneraient du camp Jean Ping. Il déclare “Nous avons noté des fraudes massives en particulier dans les zones où les représentants de l’opposition ont pu arriver les premiers dans les bureaux de vote”.Des affirmations qui suscitent l’interrogation quand on connaît la psychose qui gagne les habitants du pays. Ces dernières n’ont fait qu’attiser les mécontentements de certains partisans notamment ceux de l’opposition.

D’autant plus que quelques minutes avant cette déclaration, Alain Claude Bilie Bi Nze intervenait déjà et s’indignant et avait fustigeant l’attitude de Jean Ping qui s’apprêtait selon lui à s’autoproclamer Président de la République ajoutant que cette démarche serait  illégale puisque sans annonce du Ministère de l’Intérieur nul n’était en mesure de se proclamer vainqueur de l’élection.Toute chose qui participe à la stupéfaction de l’opinion qui devant autant de confusions ne sait plus où donner de la tête.   

L’utilisation d’une chaîne de télévision publique au profit d’un candidat, organisation d’une soirée électorale au cours de laquelle aucune tendance des résultats n’aura été annoncé (une première dans notre jeune démocratie), et une déclaration de victoire au moment même où ni le décompte ni la centralisation des résultats n’a été effectué.  Autant de faits qui laissent l’opinion publique dubitatif.

Laisser un commentaire