Bertrand Zibi auditionné pour trois chefs d’accusation par un juge d’instruction

1

Arrêté depuis le 31 août 2016 en marge des contestations nées de la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle au QG de campagne de Jean Ping, le député démissionnaire de Minvoul, Bertrand Zibi Abeghe a été entendu ce mercredi 02 novembre par un des juges d’instruction du tribunal judiciaire de première instance de Libreville.

Joint au téléphone, Maître Imbong Fadi, avocat au Barreau du Gabon s’est prévalu du secret de l’instruction et n’a donc pas pu nous communiquer tous les éléments relatifs à l’affaire. Toutefois, il a affirmé que Bertrand Zibi Abeghe a été entendu au fond en partie «on a dû suspendre parce qu’il se faisait déjà tard» nous a confié l’avocat.

Il a tenu à préciser les trois chefs d’accusation qui pèsent sur son client, il s’agit de la détention illégale d’armes à feu, association de malfaiteurs et incitation à la violence ou  voie de fait. Après une longue journée passée dans les locaux du Palais de Justice, Bertrand Zibi Abeghe n’a pas pu obtenir la liberté provisoire, il est donc toujours détenu dans les geôles de la prison centrale de Libreville.

À la question de savoir à quelle date aura lieu la prochaine audition, l’avocat a répondu qu’ «il appartient au juge de nous communiquer une date pour la suite». Nous y reviendrons.

© Crédit photo : Gabonreview

1 COMMENTAIRE

  1. Que DIEU te garde grand combattant. Sache une chose Dieu est au contrôle “invoque le il te répondra.”. Nous prions pour toi. Car il dit vous garderez silence , je combattrai pour vous.

Laisser un commentaire