Avec 100 milliards de F CFA de dette, La Poste SA va-t-elle mettre la clé sous le paillasson?

0

C’est la question que l’on est en droit de se poser à la suite de la déclaration de presse d’Alain-Claude Bilie-By-Nze, ministre de l’Economie numérique, de la communication, de la culture et des arts au cours de laquelle il est revenu sur la situation économique de La Poste et de sa filiale Postbank. «(…) La dette abyssale de cette administration s’élèverait à plus de 100 milliards de FCFA, la plupart des partenaires contactés n’ont pas donné de suite favorable.» a-t-il affirmé.

Enclin à d’énormes difficultés financières  depuis plus d’un an et ce malgré l’éviction d’Alfred Mabika Mouyama le 18 octobre 2015 de la tête de la Poste S.A, la situation ne s’est pas améliorée;  bien au contraire, elle s’empire.

Aujourd’hui, dirigés par Michaël Adandé, les employés de la Poste ne sont pas les seuls à se plaindre de la mauvaise gestion de l’entreprise. Les usagers peinent à retirer de l’argent de leur propre compte. La politique de l’entreprise ne permet que des retraits maximum de 50 000 F CFA par client toutes les deux semaines, une situation totalement gênante pour une boîte de cette envergure.

En grève depuis une semaine, les postiers attendent le paiement des salaires du mois d’octobre et le 13ème mois de l’année  2015 mais aussi une stabilisation concrète de l’entreprise.

En réponse, le ministre de tutelle a déclaré «J’ai un dossier et avec mon collègue de l’Economie, nous allons le soumettre au gouvernement pour trouver des pistes de solutions et de décisions idoines» , avant d’ajouter  «Le gouvernement va apporter la clarté dans la situation de la Poste. Cette maison a des atouts, avec notamment ses 53 bureaux à travers le pays. C’est le meilleur réseau qui existe, c’est un système d’information autonome et fiable, ce sont aussi des femmes et des hommes de métier riches d’un vrai potentiel, c’est également plus de 200 000 clients qu’il faut maintenir et rassurer». En attendant les solutions, les agents sont aux différents piquets de grève.

Laisser un commentaire