Arrivée triomphale de Jean Ping à Paris

0

Comme il l’annonçait dans une publication sur son compte Twitter officiel, le 25 octobre dernier, Jean Ping est arrivé ce vendredi 28 octobre 2016, très tôt dans la matinée dans la capitale française, où il a été accueilli par des centaines de  partisans.

Alors que des centaines de gabonais de la diaspora s’étaient rassemblé à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle dès l’aube, c’est aux environs de 6 heures que le vol AF977 d’Air France, au bord duquel avait pris place Jean Ping est arrivé. Il a été accueilli à sa descente d’avion au rythme de l’hymne national du pays et sous un tonnerre d’acclamations de dizaines de ses partisans.

Au cours de ce séjour, Jean Ping ira à « la rencontre des amis du Gabon et des défenseurs de la démocratie », annoncait-il quelques minutes seulement avant de prendre son vol à destination de Paris. Il a ajouté en substance, « Je vais ainsi réaffirmer auprès de nos partenaires, ainsi qu’à la Communauté internationale, la détermination du peuple gabonais à prendre en charge son destin et à ne pas se laisser imposer ce coup d’état militaro-électoral. Je vais aussi obtenir de la communauté internationale, qu’elle prenne la place qui est la sienne pour accompagner le Gabon et son peuple sur le chemin de la démocratie et de l’État de droit. ».

Pour rappel, ce voyage coïncide avec la tenue mercredi 26 octobre, d’une réunion euro-députés avec à l’ordre du jour la situation du Gabon, celle-ci devra trouver son épilogue avec la publication du rapport final des observateurs de l’UE sur l’élection présidentielle du 27 août 2016.

Par ailleurs, Jean Ping profitera de cette occasion pour rencontrer ses compatriotes de la diaspora, qui depuis le 3 septembre n’ont cessé de revendiquer que « la vérité des urnes qui donnait Jean Ping gagnant des élections présidentielle soit respectée », à travers l’organisation de manifestations dans plusieurs villes françaises en particulier et dans le monde en générale.

Rendez-vous est donc pris pour ce samedi 29 octobre à Place du Trocadéro, où Jean Ping devrait s’adresser à la communauté gabonaise.

Laisser un commentaire