Addax Petroleum condamnée à payer 25 milliards à Satram

0

Assignée devant la Cour d’appel de Port-Gentil par la Société d’acconage de transport et de manutention (Satram), la filiale du chinois Sinopec, Addax Petroleum a été condamnée en mai dernier à payer au titre de dommages et intérêts la somme de 25 milliards de francs CFA à Satram pour rupture abusive de contrat.

En effet, alors qu’elle travaillait en partenariat avec l’entreprise marocaine depuis plusieurs années déjà, la société Addax aurait interrompu unilatéralement le contrat qui liait les deux entités. La Société d’acconage de transport et de manutention aurait dès lors décidé d’assigner Addax en justice pour s’opposer à cette décision.

La décision de la Cour d’appel de Port-Gentil est tombée comme un couperet pour la filiale du groupe Sinopec. Elle devra débourser la bagatelle de 25 milliards au profit de Satram.

Selon des informations relayées par le site spécialisé Agence Ecofin, Addax fait face depuis quelques années à de sérieuses difficultés financières, toute chose qui aurait contraint ses responsables à faire « des pieds et des mains pour obtenir un règlement à l’amiable avec son ancien partenaire ». Elle aurait pour ce faire « mis à contribution ses contacts auprès de la présidence pour obtenir une médiation des autorités de Libreville, mais rien n’y fait jusqu’à présent ».

Par ailleurs, le directeur général de Satram, Aït Ben Ali Mohamed, aurait « réussi à faire bloquer certains comptes d’Addax pour la contraindre à payer », révèle notre confrère. Une situation aujourd’hui peu confortable pour l’entreprise pétrolière qui doit faire face tout d’abord à sa mauvaise santé financière, mais aussi à la crise qui secoue le secteur pétrolier sur le plan international avec la chute du prix du baril de pétrole.

Laisser un commentaire