A Paris la mobilisation ne désemplit pas

1

Ce samedi 15 octobre la diaspora gabonaise de France a pour la 7ème fois consécutive manifestée à Paris pour contester l’élection d’Ali Bongo Ondimba.

La manifestation qui a débutée aux alentours   de 11 heures à Place du Trocadéro avec des animations et des interventions s’est poursuivie par une marche vers l’ambassade du Gabon à Paris où d’autres animation se sont succédées. Faits marquant du rassemblement de Paris, outre la présence de Moukagni Iwangou, président de l’aile loyaliste de l’UPG et vice-président de la Commission juridique du candidat Jean Ping, l’allocution de ce dernier projetée en image sur un écran géant devant des centaines de gabonais.

Pour la date du 15 octobre marquant officiellement le dernier jour du premier mandat d’Ali Bongo à la tête du pays, les partisans de Jean Ping attendait une action symbolique. Le discours prononcé à leur endroit aura certainement le mérite de les  galvaniser. « vous, membres de la diaspora, vous jouez un rôle fondamental dans l’action de libération de notre pays et il faut continuer.» a-t-il lancé.

Chose qui aura certainement réussi à renforcer l’engagement des gabonais venus de toute la France et de l’Europe qui espèrent une issu. L’important confie une manifestante c’est que « Ping accède au pouvoir, qu’il prête serment, qu’il soit investi, que nos votes soient reconnus.»

Les manifestants ne compte pas faiblir leur mobilisation et se donnent rendez-vous le 22 octobre pour une 8ème journée de rassemblement à Paris.  

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire