93 salariés de SPIE OGS Gabon bientôt sur la paille

0

La direction de la société SPIE Oil & Gas Services (SPIE OGS) basée à Port-Gentil a saisi l’Inspecteur spécial du travail, chargé du secteur pétrolier, le 27 octobre 2016, aux fins d’obtenir une autorisation de licenciement pour motif économique de 93 salariés.

Comme la loi le prévoit, l’Inspecteur en charge du dossier a initié une série de rencontres avec toutes les parties avant de donner suite à la requête de la direction de Spie OGS. La société qui se porte mal devrait obtenir l’autorisation de licencier comme d’autres l’ont obtenue avant elle pour survivre.

De ce qui ressort d’une réunion tenue le 17 novembre dernier à l’inspection spéciale, les salariés de Spie n’obtiendront que les droits légaux malgré la préférence pour l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) du départ négocié, qui est plus favorable au salarié.  

La liste des sociétés dans la capitale économique qui licencient pour survivre continue ainsi de se rallonger en même temps que la liste des victimes, ce malgré les réactions de l’ONEP.

Laisser un commentaire